Le décalogue

Rédigé par Cyrille BORNE - - Aucun commentaire

Le décalogue est une bande dessinée FINIE en 10 tomes écrite par Frank Giroud et par autant d'auteurs différents que de tomes (il me semble), livrée dans un format impeccable qui fera un magnifique cadeau au pied du sapin plutôt qu'un horrible pull. Au niveau du dessin, il y a du bon et du moins bon, normal avec 10 auteurs, mais après relecture ça ne choque pas tant que ça d'autant plus que le décalogue repose intégralement sur son histoire et sur sa trame comprenez par là que ce n'est pas un de ces ouvrages où le dessin occupe une place prépondérante façon batailles d'elfes ou space opera. L'histoire commence à notre époque, un auteur de seconde zone met la main sur un exemplaire du Nahik un livre aux illustrations magnifiques qui raconte une histoire délirante dans laquelle Mahomet aurait écrit sur l'épaule d'un chameau, l'équivalent des dix commandements. Là où la bédé nous prend de court, c'est que l'histoire est anti-chronologique, on va remonter le temps pour découvrir comment à travers âges, le livre s'est transmis de main en main, pour arriver finalement à son auteur et bien sûr à l'origine de l'histoire, Mahomet.

Alors bien sûr autour de cette trame assez originale on a quand même un peu de scénario autour, il s'agit souvent d'histoires d'amour tragiques et passionnées, de trahisons dans des contextes historiques et géographiques assez intéressants, si bien que quel que soit le tome on n'a jamais le temps de s'ennuyer. On s'amuse d'ailleurs à faire l'effort intellectuel pour trouver le lien entre le détenteur du tome précédent et le possesseur du tome actuel. Le décalogue est un ouvrage indispensable à posséder qu'on soit amateur du genre ou non, il s'agit d'une des meilleures bandes dessinées franco-belge.

Classé dans : culture - Mots clés : aucun

Le coach

Rédigé par Cyrille BORNE - - Aucun commentaire

Le coach c'est l'histoire de Richard Berry qui joue du Richard Berry, je suis froid, beau et ténébreux. C'est un coach de renommée internationale qui permet aux autres de réussir, mais malheureusement gérer les autres ne lui permet pas de lutter contre sa passion dévorante des cartes qui va le ruiner et lui faire perdre sa femme. La partie de trop donc, 200 000 € de dettes au casino avec la classique menace de se faire briser les jambes si la dette n'est pas honorée sous 8 jours. Tout n'est pas perdu puisqu'il doit coacher le prétendu neveu du patron Jean-Paul Rouve dans un contrat décisif avec les chinois, un garçon sympathique mais qui se fait totalement dominer par les autres. J'aime bien Berry et Jean-Paul Rouve ce qui fait que je suis un peu de parti pris. Néanmoins Richard Berry a tellement enchainé les navets ces derniers temps qu'il est réconfortant de le voir jouer dans une comédie fort sympathique même si elle reste classique, le benêt qui vient finalement en aide au beau ténébreux.

Classé dans : culture - Mots clés : aucun

Les Orphelins De Huang Shi

Rédigé par Cyrille BORNE - - Aucun commentaire

Les Orphelins De Huang Shi un film magnifique, émouvant, inspiré de l'histoire vraie d'un journaliste qui dans les années trente en Chine se retrouve à la tête d'un orphelinat de garçons dont les familles ont été massacrées. Du grand cinéma plein de bons sentiments avec à la distribution parmi les acteurs les plus populaires du cinéma asiatique que sont madame Michelle Yeoh et Chow Yun-Fat. Un film qu'on n'attend pas avec à la fin des témoignages d'enfants devenus des hommes âgés racontant leur rencontre avec cet homme hors du commun.

Classé dans : culture - Mots clés : aucun

Nos 18 ans

Rédigé par Cyrille BORNE - - Aucun commentaire

Nos 18 ans, un film à la LOL, mais sans être à la LOL, puisqu'en fait il se situe de façon plus proche de mes 18 ans à moi que ceux de la génération actuelle. En effet nos 18 ans racontent le déroulement du BAC en 90, une époque sans téléphone portable et sans gamins névrosés. Notre héros trouve pour bonne idée d'insulter Michel BLANC son prof de philo alors qu'il est en filière littéraire, le seul problème c'est que ce même prof sera celui qui lui fera passer l'oral de rattrapage et accessoirement le père de la fille dont il va tomber amoureux. Film classique qui ne casse pas trois pattes à un canard mais qui reste un très bon divertissement, rafraichissant à souhait que j'ai largement préféré à LOL.

Classé dans : culture - Mots clés : aucun

Bienvenue à Zombieland

Rédigé par Cyrille BORNE - - Aucun commentaire

Il est difficile de faire des films sur les zombis car tout a été fait, Bienvenue à Zombieland a réussi à m'amuser durant toute la durée du film. Après avoir mangé un burger contaminé, le patient zéro s'est transformé bien sûr, contaminant le reste de la population. Les héros de l'aventure sont un pétochard qui ne survit qu'en l'application de ses règles de vie (avoir un bon cardio, ne pas jouer les héros, tirer deux balles), et Woody Harrelson très inspiré en tueur fou de zombis dont le seul bonheur est de manger les derniers twinkies pouvant rester sur la planète. Leur chemin va croiser celui d'une belle jeune femme dont tombera bien sûr amoureux notre pétochard et de sa petite soeur. Bienvenue à Zombieland est très bien tourné, original, amusant, il propose des scènes complètement loufoques comme quand nos héros décident de s'installer dans la demeure de Bill Murray qui joue son propre rôle, ou le final délirant dans la fête foraine. Du très bon, pas très gore en plus ce qui le rend plus populaire que les classiques du genre.

Classé dans : culture - Mots clés : aucun
Fil RSS des articles