Antisocial garde son sang froid

09/03/2020 Non Par cborne

Suppression compte reddit

J’avais créé un compte reddit il y a quasiment trois ans, c’était à l’époque où Numworks avait ouvert son forum, un forum reddit forcément. Je n’irais pas jeter la pierre. La centralisation facilite bien les choses, au lieu d’avoir des communautés séparées, tu fais un forum pour rassembler toutes les communautés du monde, c’est une logique implacable, la même qui fait qu’on va au supermarché pour tout trouver. J’ai peu utilisé mon compte reddit, car il apparaissait que les échanges autour de Numworks étaient pointus, plus sur la programmation Python ou les erreurs de la machine que sur les applications pédagogiques.

J’ai eu quelques articles qui ont été référencés dans le forum France, et dernièrement celui-ci : Polaroïd experience. Dans cet article je me moque joyeusement de mon épouse, où j’explique qu’elle n’entrave rien dans les technologies. Le couperet tombe dans le premier commentaire. Comprenez que me moquer de ma femme parce qu’elle ne comprend rien en informatique a été perçu comme une parole misogyne. J’ai donc utilisé mon compte pour dire que j’étais dans le second degré, j’ai joué la carte de l’apaisement ce qui m’a valu de me faire traiter de con de machiste.

J’avais oublié, à l’abri de ma tour d’ivoire et des commentaires fermés ce que cela veut dire de se faire rouler dans la merde. Bien sûr, l’envie de répondre, de se justifier, de raconter 26 ans de vie commune, les maladies, l’adoption, les épreuves, qui font que ma femme se contrefout complètement de mes remarques à deux balles parce que dans notre quart de siècle de vie de commune, son mari était toujours présent dans les moments les plus merdiques. Mais ça la partie adverse s’en fout, comme elle s’en fout de votre vie, ce qui compte c’est le moment présent, rentrer dans la gueule de l’individu sans s’interroger sur qui il est vraiment.

Je suis un dinosaure, comme beaucoup de mon âge, parce que mes réflexions paraissent nécessairement comme machiste, à l’époque du féminisme, un féminisme que j’ai dû mal à définir. Pour ma part, le féminisme actuel c’est surtout dresser les hommes contre les femmes. Attention, qu’on ne me fasse pas dire ce que je n’ai pas dit. Je n’évoque pas ici, comprenez-le, les femmes qui meurent sous les coups des brutes, les inégalités salariales, les mains mal placées ou les réflexions sexuelles de gros porcs, je me contente d’évoquer le simple quotidien.

Ma femme disait avec un sourire espiègle, qu’elle n’était pas féministe. Voitures, travaux, changer les ampoules, c’est bien pour les hommes. Elle ne doit pas être la seule à avoir ce type de pensées, lorsque la photocopieuse ne marche pas, toutes les collègues me regardent. Moi par contre à ce jeu j’ai tout perdu, devoirs, ménage, bouffe, je sais tout faire et je fais tout.

La moralité de cette altercation c’est un petit rappel, chaque chose, chaque individu à sa place. J’aurais pu faire appel à la modération, cela ne sert absolument à rien, les forums sont remplis des fameux piliers, gardiens du temple, vous trouverez bien un nom qui font régner l’ordre ou la terreur, c’est selon. Étant donné que j’ai passé l’âge de me crêper le chignon avec des cheveux que je n’ai plus, que ma présence n’apporte rien et que donner une réponse à quelqu’un qui de toute façon n’infléchira pas sa façon de penser, qui se fout totalement de qui vous êtes, mieux vaut tirer sa révérence.

L’analogie avec le supermarché n’est pas anodine d’ailleurs. Les gens quittent les grandes surfaces pour des commerces de proximité, verra-t-on un jour la réouverture de forums à taille humaine ?

reddit

Suppression compte Instagram. Du problème de l’éducation populaire.

J’avais expliqué toujours dans ce billet, qu’Instagram était un terrain intéressant d’expérimentation, mais qu’il y avait certainement de bonnes chances que les photos Polaroïd de mon épouse durent plus longtemps que mon compte. C’est chose faite. Voilà, je sais ce qu’est une story, j’ai compris les codes, je sais ce qu’est l’éphémère, l’inutile. Et maintenant ? J’ai annoncé la suppression de mon compte, et qu’il était toujours possible de me contacter sur Messenger. Un élève non sans humour m’a envoyé un message pour dire son désespoir, mes photos de carottes, de courgettes, de machines à café seraient un manque dans sa vie. 27 minutes par jour en moyenne sur Instagram pour voir des selfies ou pour poster des conneries c’est une perte de temps. Pas que des conneries toutefois, c’est un peu à moduler.

Du fait d’être enseignant tu es automatiquement suivi par une partie de tes jeunes. Tes élèves te suivent par curiosité, parce qu’ils associent réseau social et vie privée. Ils espèrent donc quelque part te trouver dans une situation ridicule pour pouvoir se foutre de ta gueule. Certains de mes collègues ont fait de leurs profils sociaux des temples inviolables jusqu’au pseudonymat pour ne pas être importuné par les élèves, ni montrer une faille dans l’armure. J’ai fait le choix opposé, tout est ouvert, je maîtrise mes contenus, je n’ai donc pas besoin de dissimuler quelque chose. Vous avez donc un public jeune, il faut profiter de l’occasion pour faire de l’éducation populaire. J’ai donc distillé dans mes contenus Instagram deux trois bricoles qui permettent de réfléchir ou qui pourraient être utiles, un exemple parmi d’autres :

L’idée ici c’était de démontrer la puissance de l’intelligence artificielle qui permet de créer de fausses personnes. Je m’étais aussi lancé dans une série d’images comme celles-ci :

J’avais fait ça à l’arrache avec Libreoffice, si on fait une conversion de 1080p*1080p qui est le format standard d’Instagram en cm cela nous fait du 9.14 cm*9.14 cm et j’avais trouvé intéressant de jouer le jeu du format imposé pour essayer de faire rentrer un peu d’info dans un si petit endroit.

Il y a au moins deux problèmes dans ma démarche :

  • Je passe par un canal qui n’est pas officiel, même si c’est mon droit de balancer des petits contenus mathématiques sur mon compte personnel, mes élèves qui ont un compte Instagram, ce n’est pas le cas pour tout le monde, peuvent récupérer des fiches de maths sans effort. Il faudrait avoir une véritable réflexion sur les outils permettant de distribuer les contenus et depuis quel endroit.
  • J’engraisse un réseau social qui vit de la production des autres.

Cette notion d’éducation populaire chez nos jeunes a vraiment du sens et ne peut malheureusement pas s’arrêter à la porte des écoles, dans nos cours. Un exemple personnel. Comme je suis un bon père de famille et que ma fille a un diaporama à faire pour son oral de stage de 3ème, je me suis collé à l’utilisation d’impress. Je lui ai appris à faire un fond en dégradé mais seulement ça pose problème, parce que les images qu’elle a choisies avaient un fond blanc. Je lui ai montré le site remove.bg, bien évidemment j’ai vu sa tête quand j’ai dit bg où elle pensait à beau gosse qui permet de retirer les fonds des images pour passer l’ensemble en transparence.

Qui t’apprend ça à l’école ? Si je ne le fais pas en cours d’informatique, personne ne l’apprendra aux gosses, et pourtant c’est le genre de choses franchement utiles. Ma fille n’étant pas dans l’enseignement professionnel n’a pas de cours d’informatique dédié, à peine une heure toutefois chez moi, mais des cours de technologie dans lesquels on n’apprend pas ce genre de choses. C’est pour vous dire qu’il était temps que je passe par là, pour faire les animations elle avait utilisé l’outil comme un dessin animé, elle avait donc un début de diaporama à 72 planches …

Mon collègue Benjamin a quant à lui résolu le problème partiellement puisqu’il a monté sa chaîne Youtube : histoire à la carte. J’écris partiellement parce qu’il va par exemple rater toute la partie actualité. L’an dernier dans la crise des gilets jaunes nous nous étions retrouvés avec peu d’élèves, nous avons donc fait une animation question réponse à deux sur toutes les questions du moment. Nous avions expliqué parcoursup, les fausses informations, on en avait profité pour parler des décodeurs, du site équivalent de Libération checknews, face à un public qui ne savait pas grand-chose sur le sujet si ce n’est que Macron est méchant.

Si lui peut faire de l’histoire au travers de ses vidéos, c’est presque une fois par semaine qu’il faudrait qu’il s’y colle pour faire de la vulgarisation de l’actualité. Il y a tellement à leur apprendre, ils savent tellement peu. La vidéo est un bon support, et c’est cohérent avec le public jeune. Tu sais qu’une vidéo va être vue, il te suffit après d’utiliser des codes de Youtubeurs avec des trucs qui vont vite et tu es finalement dans les clous de la communication.

Mon cas est plus difficile, enfin façon de parler. Mon lieu d’expression c’est ici, un blog qui s’adresse principalement à des gens d’un certain âge et qui ne vise pas la vulgarisation. Même si mon niveau est faible pour vous lecteurs, qui êtes la plupart du temps, cadres, profs, travaillez dans l’informatique, vieux, aigris et barbus quand on lit le billet précédent sur les technologies DAV on élimine 90% des gens normaux. Si je commençais à vous balancer des nouvelles très rapides avec des mémentos sur les vecteurs, je ne pense pas que ça fasse rire tout le monde. L’idée de passer par le réseau social, où se trouve le jeune part donc d’un bon sentiment, sauf qu’il s’agit d’une mauvaise idée. Instagram aujourd’hui, demain tictoc avec des maths en chanson ? Je suis persuadé que certains le font déjà.

Benjamin est à l’aise avec la vidéo parce que c’est son dada, ça et le théâtre qu’il a pratiqué plus jeune. Moi je suis à l’aise avec l’écrit parce que c’est une façon de me structurer et je la pratique depuis toujours. Il faudrait donc que je me lance dans un second site avec un nom de domaine différent de celui-ci qui serait dédié à l’éducation de base en informatique, en maths, des trucs simples, comme calculer le volume d’une pièce.

L’idéal ou la réflexion qu’il faudrait faire plutôt que de viser son nombril, c’est pourquoi ne pas mener directement cette activité depuis le site du lycée et pourquoi pas avec les élèves. Le manque de temps, nous n’avons pas non plus monté la plateforme adéquate et c’est un véritable problème qui pourrait se poser si le lycée venait à fermer pour une contamination au Coronavirus. Je pourrais imaginer par l’ENT à chaque réalisation d’une fiche de maths, spoiler la « boîte mail » de mes élèves, mais je sais pertinemment que peu regarderons. La moralité et c’est celle que je prône désormais pour Linux ou le logiciel libre de façon générale, tu fais l’info, la prennent ceux que ça intéresse. Il y a des gens que ça intéresse, l’article que j’ai écrit il y a un moment sur la différence entre la médiane et la moyenne est l’un des plus lus du blog. Le problème de monter quelque chose directement en lien avec le site du lycée c’est le jour où je quitte le lycée, je laisse mes contenus derrière.

Faire donc venir le jeune sur un nouveau site, indépendant des réseaux sociaux dans lesquels il s’enferme relève déjà du défi. Il faut donc se soumettre à l’exercice de mettre des contenus simples, de façon accessible, donc certainement de l’image ou de la vidéo. J’ai commencé à regarder l’outil adéquat, il apparaît que WordPress n’est certainement pas le plus mauvais pour faire ça avec une skin simple qui ferait penser éventuellement à une timeline instagram.

Il s’agit pour moi d’une des semaines les plus pénibles de l’année avec des conseils de classe tous les soirs et d’autres réunions, il est fort probable que je mette l’application de ma réflexion en suspend. Le projet devrait toutefois apparaître assez rapidement.