Covoiturage libre

Rédigé par Cyrille BORNE - - 5 commentaires

C'est un site que j'ai vu passer sur Diaspora* c'est aussi en ça que le réseau social peut être intéressant, il donne une information qu'on n'irait pas forcément chercher tout seul. Si je trouve qu'effectivement le covoiturage c'est une très bonne idée, c'est surtout le cas chez les autres, voyager avec quelqu'un qui veut parler quand moi je veux chanter sur du NTM ou du radiohead, il y a je pense une incompatibilité. Une fois de plus il faudra faire attention sur le mot libre, je pense que c'est du covoiturage à prix libre et pas libre au sens logiciel car je n'ai pas trouvé par exemple la plateforme disponible au téléchargement. Les gens mettent le tarif qu'ils veulent, j'ai vu que des gens mettaient parfois la gratuité, pour certainement le plaisir de ne pas être seul en voiture et de dépanner. 

Un site à suivre : http://www.covoiturage-libre.fr/index.php

Classé dans : veille - Mots clés : aucun

Déconstruisons ensemble mes statistiques

Rédigé par Cyrille BORNE - - 1 commentaire

Il m'arrive de regarder régulièrement mes statistiques, c'est très important pour savoir si je suis encore un blogueur influent, quand ce n'est pas le cas je lance un méga troll et je vérifie pour me rassurer, accessoirement, je trouve qu'il est toujours magique de faire parler les chiffres. Ce mois de février est assez important pour moi, car c'est la première fois depuis bien longtemps que je n'ai pas un blog bis ou une veille séparée. En ce moment le blog tourne aux environs de 30.000 pages vues par jour, plus intéressant que les chiffres en eux mêmes, j'aimerai que nous arrêtions sur le ratio. Voici pour le début de ce mois les pages les plus vues et le nombre qui va avec. 

  1. /feed/rss 266.317
  2. / 12431
  3. feed.php 6917
  4. l'article sur Bozon 2.2 3018
  5. joue la comme FirefoxOS 2676
  6. /feed/rss/commentaires 2263

Attention déconstruisons. 

  • La répartition de mon blog c'est 95% de lecteurs qui arrivent ici en accès direct, 2.5% par les moteurs de recherche et 2.5% par les référents. Le slogan que j'ai porté pendant pas mal de temps, attention ce blog est lu par ceux qui le lisent n'était pas si mauvais. Les changements de nom de domaine, de plateforme de blog, l'absence totale d'effort dans le référencement, le fait que je ne balance pas des liens vers mon site quand je suis ailleurs, le fait que j'emmerde tout le monde dont des camarades à ne pas faire de liens, aident pas mal dans mon gros travail d'isolement. On retrouve d'ailleurs quelque part ces chiffres dans les OS utilisés, 27% d'inconnus, 21% de ios, 30% de Linux, 20% de Windows, c'est en gros n'importe quoi et il est nécessaire de rappeler que le n'importe quoi est accentué par le fait d'avoir une grosse partie du lectorat libriste, donc dissimulée par des outils qui bloquent toute forme de tracking. 
  • Pour en rajouter une couche supplémentaire, le flux RSS du blog est consulté 20 fois plus que la page principale elle même. Ca veut dire qu'on est réellement dans une démarche délibérée d'abonnement au site et qu'une fois de plus, le gars s'est pas abonné par hasard, tu lis quelques uns de mes textes tu te rends compte que quelque chose n'est pas normal. Ca veut dire aussi autre chose, il ne me sert à rien de me casser la tête pour avoir un joli template, la majorité des gens ne sachant même pas à quoi ressemble le site. Je pourrais si ça me prenait passer au format mailing list, ça ne perturberait pas les habitudes de la majorité des lecteurs. 
  • Les commentaires sont 100 fois moins suivis que le flux RSS principal, pour ainsi dire tout le monde s'en fout. A part deux trois commentaires souvent émis par la même personne où j'ai besoin de me positionner et de réagir de façon assez virulente (coucou C138), les commentaires ne sont pas bien difficiles à gérer sur le blog, ils nécessitent toutefois du temps pour les lire. Le billet sur la "markize", on a fait les 40 commentaires, certains faisant parfois la taille d'un article de blog (coucou Lapineige). Même si la mode est à la coupure des commentaires (merci Cascador pour le lien), de l'échange de façon générale et on peut le comprendre tant c'est tendu et haineux, moi je pars du principe qu'un lecteur m'a dit de prendre un forfait à 2 € chez Free et de pas avoir honte de dépasser mon forfait, il avait raison, grâce à lui je fais une économie de plus de 150 € par an, rien que pour ça le commentaire mérite d'être maintenu. Ce qui est intéressant pour ma part, c'est que ça signifie que les gens viennent principalement pour me lire, sans tenir compte des commentaires. On a alors deux hypothèses, les gars boivent mes paroles et on a des légions borniennes ce qui serait ballot parce que j'aurai des légions et je ne serais pas au courant, soit les gars prennent l'info, se font leur idée sans se laisser parasiter par les commentaires qu'ils ne lisent pas, ce qui laisserait supposer que mon lectorat est un peu intelligent. 
  • On va quand même espérer et j'ai envie de le croire car quand Genma écrit : Quelqu’un qui chercherait Framasoft ou FirefoxOS, qui tombe sur son billet, quelle image aura-t-il? Le regard d’un troll, qui râle… je ne commenterai pas la suite, il a entièrement raison. Effectivement la parabole du casse toi pauvre libriste n'était certainement pas la meilleure, et je dois dire que comme à mon habitude contrairement à ceux qui pourraient penser que je calcule et bien ce n'était pas prémédité, c'est venu tout seul. Pour FirefoxOS, même si je respecte le fait qu'il y croit encore, comme Lapineige d'ailleurs, quand on lit la déception sur bon nombre de blogs, on ne peut pas dire que je suis totalement isolé sur ce coup même si effectivement et comme à mon habitude une fois de plus, j'ai joué la carte de la surenchère. Le billet écrit sur la mort de FirefoxOS pour les smartphone n'apparaît qu'en douzième position, le billet sur Framasoft n'apparaît même pas dans le top 20 des pages lues sur le blog, c'est peut être un peu tôt pour le dernier mais il ne brillera pas plus, preuve que dans ce lectorat si fermé et étroit, tout le monde s'en fout. 

Moralité : 

Ca c'est ce que je ramasse pour avoir ouvert ma gueule. En même temps vous me direz, je ne l'ai pas volé, c'est une meme amusant, mais déconstruisons un peu plus loin. On prône la liberté, la liberté logiciel, on s'inquiète de savoir qu'on vit dans un monde sous surveillance, mais dès qu'on arrive à la contrariété, à une liberté d'expression qu'on n'a pas forcément envie d'entendre, on use de la violence. On pourrait épiloguer pendant des heures sur cette grande brute qui met une tarte dans la gueule sur un plus petit soi, presque sans défense, je trouve que c'est tout un symbole, la violence, l'arme des faibles. Mais je ne vais pas faire le coup de la victime personne n'y croit et tout le monde admirera cette formidable passe Bornienne dite du retournement de situation pour faire croire que l'agresseur est la victime, ce qui je le précise n'est pas le cas.

Goofy écrivait à juste titre : Laissons-le dans ses illusions en lui répondant par un grand silence indifférent. Et si effectivement c'était la réponse à donner quand on n'est pas capable de dialoguer, qu'on est ulcéré, quand on ne supporte plus le "troll" qu'on a en face. J'adhère pleinement, il y a des gens avec qui il est difficile d'échanger, mais sachez qu'on a tous un Cyrille BORNE quelque part, moi j'ai souvent C138 double citation, que j'ignore et parfois même que je censure tellement il m'exaspère. 

Voyez qu'avec ce billet je remets un peu le feu aux poudres ou peut être pas. Avec la position de quelqu'un qu'on ne trouve pas sur le net ou qu'on trouvera peut être sur ipfire ou sur certaines choses pointues, quelqu'un qui ne cherche pas les backlink, quelqu'un qui ne diffuse pas le moindre de ses textes dans les réseaux sociaux, car tout simplement je ne joue pas la carte de la promotion, réseau social unique d'ailleurs et peu fréquenté. Avec un lectorat réduit qu'il faudrait arrêter de prendre pour un imbécile qui n'a même pas besoin de lire des commentaires pour avoir une opinion, avec cette énorme facilité qui consiste à ne plus me lire, j'ai bon espoir d'en avoir exaspéré plus d'un au point que dans un mouvement d'écoeurement on me désabonne du flux RSS. Quand je vois à l'heure actuelle Genma qui effectivement respecte ma volonté de ne pas me citer et je l'en remercie, les backlinks ça fait venir des gens qui ne sont pas mûrs pour me lire, et qui joue à Voldemort dans Diaspora*, c'est à dire parler de moi sans dire mon nom, j'ai du mal à comprendre l'intérêt qu'il trouve à me lire, se faire du mal ? Voir jusqu'où j'ai poussé ? Quel intérêt ? Vas-y mon Panda, appuie sur le bouton rouge ou tire la chasse, après tout ira mieux, il vaut mieux se quitter maintenant pendant que nous partageons quelques bons souvenirs, tout ceci vire au haineux et ça ne te ressemble pas, on s'est aimé, n'en parlons plus, et la vie continue.

Si on n'arrivait pas à passer ce cap, ce que j'appelle le principe de TF1, au lieu de se plaindre, faudrait arrêter de regarder, ça signifierait qu'il faudrait que j'envisage de me taire, une conception de la liberté pour le moins étrange, il est bien loin le temps du gars qui disait qu'il n'était pas d'accord avec les idées de l'autre mais qu'il mourait pour qu'il puisse les dire.

Je reconnais que j'y suis allé fort dans mon billet et sur diaspora, c'était injuste pour le Framasoft, pour PYG notamment qui prend le temps de façon systématique de répondre poliment depuis peut être plusieurs années, merci à Pouhiou avec un peu d'humour d'avoir eu la capacité de remettre les choses à leur place. Je pense toutefois qu'il faudrait peut être arrêter de me donner de l'importance, ça finirait par me conforter dans quelque chose qui n'est pas et me rendre encore certainement plus idiot. Un message qui s'applique à d'autres, certains se prennent réellement trop au sérieux et ceux qui étaient des Charlie hier ne savent même plus distinguer l'humour quand ils le voient, bon ou mauvais. J'ai eu pour ma part le courage de me désabonner, et de détourner la tête de nombreux sites, respectant alors le silence tant attendu dans lequel je retourne, car les chiffres ne mentent pas, le blog de Cyrille BORNE, c'est un jappement dans le brouhaha de l'internet, pas de quoi fouetter un chat, ou un chaton. 

Bon week-end à tous.

 

L’ère du refaire

Rédigé par Cyrille BORNE - - aucun commentaire

Article intéressant qui laisserait penser qu'en France les mentalités changent. Comme vous pouvez le voir, avec mon emploi du temps de ministre, avec mon côté seul au monde, avec mon côté je vous déteste tous, je ne suis à l'heure actuelle dans la possibilité de m'orienter pleinement dans la démarche. Néanmoins je pense que lorsque j'aurai un peu avancé entre les cailloux, les Windows dans tous les sens, je ferai certainement quelque chose au niveau de mon lycée. 

http://www.makery.info/2016/02/02/lere-du-refaire/

Classé dans : veille - Mots clés : aucun

La justice française compétente face à Facebook

Rédigé par Cep - - 3 commentaires

Si nous avons maille à partir avec Facebook il n'est plus nécessaire de s'adresser à un tribunal de l’Etat de Californie pour trancher le litige, la clause de compétence exclusive signée par tout utilisateur du réseau social est jugé abusive.

« L'Origine du Monde » de Courbet a des attendus multiples et les litiges dans l'e-commerce pourront peut-être ainsi se résoudre par plus de proximité et donc de justice.

http://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/droit-et-justice/facebook-la-justice-francaise-confirme-sa-competence-pour-juger-le-groupe-americain_1311795.html

http://www.lemonde.fr/pixels/article/2016/02/12/la-justice-francaise-est-competente-pour-juger-facebook_4864381_4408996.html

 

 

T'es vieux, le retour

Rédigé par Cyrille BORNE - - 6 commentaires

Ces derniers temps je tire un peu la langue. Ce week-end, samedi j'ai fini de bosser à minuit et dimanche j'ai remis ça toute la journée, alors que je n'ai quasiment pas de cours cette semaine, je n'arrête pas. On rigole, on rigole, mais le métier de prof reste quand même une occupation à plein temps. J'ai ramassé les cahiers pour regarder, mettre un mot, préparation d'examens blancs pour la semaine prochaine, et puis mon fameux concours koad9. Le concours koad9 est organisé chaque année par ma fédération agricole, c'est un concours où le gamin se met dans la peau d'un journaliste, différentes thématiques sont possibles, le dessin de presse, la photo de presse, l'article de presse, ou la maquette de la une de journal, c'est ce que nous avons choisi. Avec la maquette on peut balayer pas mal de choses en informatique, la recherche d'images, le redimensionnement des images car le document final doit avoir une taille de moins de 500 ko, le traitement de texte bien sûr et plein d'autres choses. La particularité du concours cette année c'est d'avoir imposé le thème : le réchauffement climatique. Jusqu'à maintenant le choix du thème était libre et une fois qu'on avait dit non aux armes, à la drogue et à d'autres joyeusetés, le gamin finissait par s'exprimer sur son thème de prédilection, manga, sport de glisse, jeu vidéo avec des productions très intéressantes. Avec ce thème imposé, j'ai rencontré d'énormes difficultés à faire rentrer les élèves dans le sujet, j'ai montré des images d'ours blancs à moitié affamés sur la banquise pour réussir à réveiller certains (OH NON PAS LES OURS BLANCS !), et pour les autres il a fallu trouver l'entrée, chez les gars par exemple certains ont fait de l'anticipation sur un journal futuriste, un monde à la Fallout. Dur. Et le plus dur c'est la correction, des fautes d'orthographes de partout, on fait des aller-retours par la messagerie mais il en reste toujours et la tentation de tout corriger par soi-même devient à chaque fois de plus en plus importante. Du fait de n'avoir qu'une heure d'informatique par semaine, j'ai demandé aux élèves de travailler chez eux, d'autant plus qu'ils sont en stage actuellement et qu'ils sont libérés des devoirs (qu'ils ne font pas), alors que nous sommes en fin de semaine, pas un ne m'a envoyé son travail corrigé, c'est plutôt déprimant. 

On peut se dire que c'est une année extraordinaire, que je prends mes marques dans mon nouvel établissement et que l'an prochain ça ira mieux, en fait pas vraiment. Mercredi, mon mari était inspecté au lycée. 12h30 je sors de table, je vois un homme qui attend dans le hall, je dis bonjour, il se présente, il est inspecteur d'informatique. Ah. Un café ? Et donc je prends en charge l'inspecteur arrivé une heure plus tôt, qui, il se trouve est accessoirement celui qui écrit nos programmes. Disparition du B2I au niveau des collèges pour le remplacer par un exercice d'informatique au Brevet des Collèges. L'an prochain c'est la révolution pour le DNB (Diplôme National du Brevet), disparition de l'histoire des arts, disparition du contrôle continu, apparition de la physique chimie et de la bio à l'épreuve terminale, le livret de compétences se voit doter de lettres qui donnent des points, enfin bref c'est du lourd. L'inspecteur me disait qu'au niveau des programmes, il demandait dorénavant de la programmation au niveau des classes de quatrièmes et de troisièmes. Principalement la réalisation de petits algorithmes avec algobox et puis la programmation qui va de la réalisation de petits programmes en python à l'écriture dans un wiki. Si le programme de maths en reprend un coup, c'est reparti encore pour des vacances à bosser pour tout refaire. Quand vous voyez que notre ancien président de la république s'accroche encore à l'idée de faire monter le volume horaire des profs, qu'on commence déjà à nous payer pour le travail vraiment accompli et après on se rendra compte que les caisses sont tellement vides qu'on va finalement faire comme si cette population décrite comme des fainéants ne passait pas son temps à bosser pour le devenir des enfants. 

corriger les copies d'informatique c'est trop bien

Voyez ici, je n'évoque que la partie pédagogique, au niveau informatique c'est la course folle qui continue, d'ici la fin de l'année scolaire, j'aurai réinstallé 130 PC au minimum. Cette première année aura été consacrée uniquement à une mise en place logiciel et hardware afin que tout le monde puisse avoir les outils qui vont bien et surtout les mêmes outils. Comprenez que tellement occupé à faire de la maintenance, la formation des collègues, les méthodes de travail, sont globalement passées à la trappe au profit de cette mise en place indispensable. Et ce n'est pas fini. J'ai encore du tri à faire dans les machines, il faudra prendre le temps de faire de la documentation, de faire les finitions après cette grosse première couche. L'année prochaine sera certainement moins tumultueuse mais pour l'instant je tire particulièrement la langue. 

Je tire la langue d'ailleurs anormalement, je viens de sortir plus ou moins mal de trois semaines de crève, c'est le ventre qui prend la relève, j'ai les jambes lourdes, j'ai froid, je suis vieux. La vie privée reste toujours aussi rigolote, samedi matin je suis à la première assemblée des co-propriétaires, souvenez vous de cette fameuse loi Alur qui nous impose de monter un syndic, on y est. Le 19 février je reçois un peu moins de 200 parpaings, le 20 c'est la première moitié du mur à 1 mètre qui est à monter, et dans la fin des vacances la fin du mur, il faudra patienter un peu le temps de reconstituer la manne financière pour les grillages, le gravier, le sable et les dalles pour finir ce qui aura représenté à peine 2 ans et demi de travaux pour environ 13 mètres carrés de terrasse. 

Il y a ce film avec Sandrine Bonnaire et Marthe Villalonga, une véritable horreur que je n'ai pas réussi à regarder en entier, où Marthe Villalonga dame très âgée, fait la liste des choses qu'elle ne peut plus faire, conduire par exemple, et elle raye au fur et à mesure, la dernière leçon le film, et annonce bien sûr à ses enfants qu'elle a décidé de se faire euthanasier, le top. J'ai du mal avec ce genre de films, le cinéma reste quand même pour moi un moment de divertissement et l'ambiance on va tous mourir ne me donne pas franchement envie. En fait à l'heure actuelle, c'est pire que la bonne vieille Marthe, j'ai même pas le temps de prendre un style pour rayer les trucs que je ne peux plus faire, je raye les trucs que j'ai réussi à faire en regardant encore la longue liste devant moi. 

Alors forcément dans ce genre de situation plutôt tendue, tu as la liste des choses que tu peux pas faire en ce moment, que t'aimerais bien faire, et celle que tu ne feras plus. Lire c'est la base de tout, tant que je le pourrai je lirai c'est ce qui maintient quand même l'activité intellectuelle, je mets écrire plus ou moins dans le même paquet, tu lis pour que ça rentre, tu écris pas pour que ça sorte mais c'est une forme de feedback ou d'appropriation des contenus que de redistribuer ce que tu as lu, une façon extraordinaire de remettre les choses en place. C'est donc en toute logique que je lisais le billet de Didier, suis-je encore un gamer

C'est amusant de voir qu'on est certains à avoir les mêmes pensées plus ou moins au même moment. J'ai purgé les quelques tonnes de jeux retro que j'avais téléchargés, dans ma longue liste, j'ai rayé retro-gaming. Pourquoi ? Je n'ai pas le temps de faire mes jeux sur ma PS3/XboX 360/Wii, je n'ai donc pas de temps à consacrer à la nostalgie. En fait c'est purement psychologique, on se dit qu'on va passer des chouettes moments à se refaire des vieilleries quand on était gamin, mais déjà qu'on peut qualifier plus ou moins le jeu vidéo comme une perte de temps, dans le jeu vidéo lui même, on peut perdre encore plus son temps dans certains catégories, retro-gaming et casual pour ne citer que deux exemples. Le casual c'est rigolo car sur le principe on se dit qu'il s'agit d'un jeu sans engagement, pourtant quand certains ont fait plus de 200 niveaux à candy crush, on se dit qu'ils auraient pu finir Skyrim, c'est dire quand même que tout est relatif. Tout ça pour en revenir à mes histoires de gamer, je regarde mes consoles qui prennent la poussière, ça m'agace, j'ai arrêté de regarder les promotions sur les stores, je ne mets plus les pieds à Micromania, la liste des titres que j'ai à faire est longue et je n'ai le temps de rien. Pire, j'ai remarqué que j'avais du mal à me lancer dans des grands jeux, j'ai arrêté Dragon Age Origin, je le recommencerai certainement quand j'aurai la certitude de pouvoir le terminer, si j'ai encore l'envie. Il s'agit peut être d'une phase, ou ça y est je suis trop vieux pour être gamer, l'âge moyen est à 35 ans désormais. 

J'avais écrit que j'irai regarder l'information du côté des youtubeurs car le déplacement de l'écrit vers la vidéo dans notre société où tout fout le camp paraît quand même inéluctable, bien évidemment, je n'ai pas eu le temps. Et je suis tombé sur cet article hier soir qui m'a fichu mais un coup au moral extraordinaire : [#MathPodcastPlagiat] Retour sur le scandale des plagiats du Youtuber. Alors tu découvres qu'il y a un gars que tu connais pas, qui en fait copie un autre gars que tu connais pas et curieusement tout le monde chez les plus jeunes semblent les connaître. J'ai parcouru ses vidéos pour voir si c'était digne d'intérêt, si c'est le cas ça n'a pas réussi à heurter ma sensibilité. Je commence un peu à rebondir sur des vidéos de gens qui font 2 millions de vue en à peine quelques jours, les gros youtubeurs français, le modèle est toujours le même, ça va vite, c'est énervé, c'est pas intéressant car ça invite à la passivité. On vit quand même dans un monde qui a changé, à une époque on avait quelques vedettes qui arrivaient à s'extraire de leur condition et faire la une des journaux. Et puis on a opté pour la formule moins cher en fabriquant grâce aux émissions de télé-réalité les nouvelles gloires éphémères, désormais on n'a plus qu'à se pencher pour les ramasser et attendre de voir les gars qui vont faire le million, pas étonnant qu'on assiste à une surenchère sur youtube et sur les réseaux sociaux. Rien que de penser à ce que je me suis forcé à regarder, ça me fatigue, j'ai envie de faire la sieste, je suis vieux. 

un banc m'attend déjà

Il y a quand même un avantage à la situation. L'obligation de se fixer des objectifs simples, de savoir à quoi on peut se consacrer, ce que je dois éviter, ce que je dois mettre de côté. J'évoquais les youtubeurs, et bien je pense que je peux tirer un trait là dessus, ce n'est pas de ma génération, cela ne me correspond pas, j'écouterai parler mes enfants désormais de personnages que je ne connais que de nom pour les avoir vu cités dans certains articles de web et pouvoir m'offrir même le luxe de dire que ça va trop vite, que c'est de la merde et que de mon temps on avait du 8 bits et que c'était mieux avant. Avec pour seul loisir actuellement la lecture, sous plusieurs formes, bande dessinée, web, livres, je peux réussir à tenir la cadence sans être débordé sachant que je jouis en plus d'un énorme avantage, ce sont des espèces en voie de disparition. De moins en moins de sites web à lire qui disparaissent, dans ma longue liste des choses que je ne supporte plus, j'ai renoncé à lire du manga parce que mine de rien Dragon Ball c'était marrant, aujourd'hui c'est pesant et regarder les 684 épisodes de Naruto et les 800 de One Piece ce n'est pas de mon âge. Tout ceci pourrait m'amener à penser qu'un de ces quatre, sans m'en rendre compte, j'ai inversé la vapeur pour me retrouver avec du temps. Alors je ferai comme tous les vieux, je trouverai le temps long, et j'irai zoner sur mon banc à nourrir les mouettes. Pour l'heure la course contre le temps continue encore et encore ... 

Fil Rss des articles